A La Une

  Mieux concilier vie personnelle & vie professionnelle



  En France
        - Economie
        - Social
        - Environnement
  
  A l'étranger
        - Economie
        - Social
        - Environnement

   - Actualités : rechercher
 

 

   
   - Economie

   
- Social

  
- Environnement



   - Tous les secteurs

   - Entreprises : focus activités & bonnes pratiques

   France
   - Thématiques : mécénat, reporting...

   - Interviews

   Services & produits
   - Sommaire

   S'informer
  
- Livres
  
- Etudes



  
- Gestion des ressources humaines

  
- Emplois en France : RSE, environnement, ESS...

  
- Demandes de stages



 
 
<< Accueil

 
 
 
               
       
         
  
                 

 

Tourisme rural : la valorisation des territoires

Le développement du tourisme rural s'articule autour de projets destinés à mettre en valeur les territoires. Fruit d'initiatives locales, il s'accompagne d'une dynamique culturelle et de l'implication d'un grand nombre d'acteurs. A l'étranger, le tourisme rural s'inscrit avant tout dans le cadre de l'aide au développement afin de contribuer à la lutte contre la pauvreté.

En France

Le tourisme rural se caractérise par une offre d'une grande diversité émanant à la fois de prestataires privés mais également des collectivités territoriales, qui souhaitent valoriser leurs territoires. A ce titre, il implique un travail sur l'identité des régions. De plus, l'essor du tourisme rural nécessite de rechercher des thématiques porteuses et de proposer des animations variées.

En ce qui concerne l'accueil, la tendance des dernières années se traduit par une augmentation du nombre d'unités d'hébergement et de restauration (chambres et tables d'hôtes, gîtes, campings, fermes-auberges...), en parallèle aux structures plus importantes comme les villages de vacances.

En termes d'activités, outre le volet culturel, c'est essentiellement la mise en valeur de l'environnement qui crée une dynamique (aménagement de sentiers de randonnée, de voies vertes par exemple) ainsi que la complémentarité avec des activités propres aux caractéristiques des régions (escalade, tourisme équestre notamment).

Selon la Conférence permanente du tourisme rural (CPTR), les besoins des vacanciers sont favorables au tourisme rural puisqu'il crée une rupture avec les contraintes de la vie urbaine, contribue au ressourcement, et crée du lien avec le territoire d'accueil.

L'urbanisation ne cesse d'empiéter sur les zones riches en diversité végétale et animale. La pression urbaine augmente tout particulièrement dans les zones fragiles, notamment dans la plaine d'Alsace, le couloir rhodanien, l'Ouest breton et le littoral méditerranéen. C'est pourquoi, la mise en valeur des territoires s'accompagne d'actions spécifiques destinées à préserver les espaces naturels.

Les Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE), au nombre de 74 dans toute la France, sont des associations au service des territoires.
Ils travaillent avec les acteurs locaux et mettent en oeuvre des actions prioritaires valorisant le patrimoine local et prenant en compte la préservation des milieux naturels.
Exemples d'actions : création de sentiers découverte de la nature et du patrimoine, aménagements d'espaces (expositions, parcours botaniques), mise en place de sorties écotouristes...

En 2002, il a été créé en 2000 le "Réseau des Grands Sites de France" qui regroupe une vingtaine de sites sur l'ensemble du territoire français. Le but poursuivi est d'élaborer en commun un projet de valorisation et de gestion des territoires, dans une perspective de développement durable.
+ d'infos sur les Grands Sites de France




Quelques repères concernant le tourisme rural en France

-
la campagne est le premier espace touristique fréquenté par les Français en nombre de séjours (36% en 2001), mais le deuxième en nombre de nuitées (32% en 2001), après le littoral.

-
la clientèle étrangère a doublé entre 1990 et 1998. Les nationalités les plus représentées sont : les britanniques, les allemands et les hollandais. De plus, les dépenses des touristes non-résidents sont en moyenne près du double de celles des Français.

-
l'effet saisonnier a un faible impact puisque la fréquentation est régulière tout au long de l'année.

-
les franciliens sont sur-représentés (34% des séjours en espace rural en 2000 contre 26% tous espaces confondus).

-
la campagne est le lieu dans lequel on se rend le plus pour être en famille ou entre amis.
Source : CPTR

Lien

CPIE (Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement)

 


Tourisme : sommaire



RECHERCHER
>> GO
 
NEWSLETTER
Entrez votre email

>> GO
 
AGENDA
  Semaine de la mobilité, 16 - 20 septembre 2014
National

Toutes les dates

- en France


-
 à l'étranger


Evénements

- En Europe et dans le monde

- En France

 
AGENDA FRANCE
Grand Public
- Paris & Ile-de-France

- Province


-
 Habitat écologique

- Tourisme responsable

- Métiers & Emplois

 
THEMATIQUES


                   Qui sommes-nous ?                        About us      © 2004 - 2014 RSEnews        Mentions légales          RSEnews en page d'accueil          Nous contacter