A LA UNE

   - Santé & sécurité au travail : mieux prévenir les risques

   - Mai à vélo : un événement ancré dans les territoires

 

  
   - En France & à l'étranger
 
 

 


   - Economie
Loi NRE, gouvernance, normes


   
- Social
Parité, prévention des risques, stress au travail



  
- Environnement
Audits énergétiques, bilans GES, déchets



 
   - Tous les secteurs
 
   - Pratiques des entreprises
 

    << Accueil

 
 
 
               
       
         
  
                 


Le protocole de Kyoto
 



Les gaz à effet de serre (GES) sont peu abondants dans la nature. C'est l'activité humaine qui modifie leur concentration dans l'atmosphère. Sans les gaz à effet de serre, la température moyenne de la Terre serait de -20°C au lieu de +15°C.
Le mécanisme de l'effet de serre est le suivant : le sol réémet vers l'espace des rayons infrarouges que certains gaz - les GES, interceptent et rabattent vers le sol, augmentant ainsi la température.

Quels sont les gaz responsables de l'effet de serre ?
- le gaz carbonique (CO2) - combustions, déforestation, décomposition de la biomasse. Ce gaz contribue à 50% à l'effet de serre.
- le méthane (CH4) - certaines cultures et élevages
- l'oxyde nitreux (N2O) - certaines combustions, engrais azotés
- l'ozone troposphérique (O3) - stratosphère (protection contre les ultraviolets B) et celui de la basse altitude
- CFC et HCFC : gaz de synthèse responsables de l'attaque de la couche d'ozone - circuits de réfrigération, expansion des mousses, bombes à aérosols...),
- Les substituts des CFC (HFC, PFC, SF6)


Les conséquences du réchauffement de la Terre entraînent :
- des modifications importantes des phénomènes météorologiques : inondations, cyclones, crues, orages, élévation du niveau des mers
- un déplacement des zones climatiques propres à tel ou tel type de culture, d'élevage ou de forêt
- l'extension des zones où peuvent prosp&rer les vecteurs d'épidémies (maladies infectueuses, affections cardiorespiratoires notamment)
- une augmentation du coût des dommages.

On estime que pour une augmentation de la température de +2,5°C, le coût pour les pays développés serait de l'ordre de 1 à 1,5% du PIB mondial.
Pour les pays en voie de développement, il est estimé à plus de 2% du PIB mondial.

Les pays de l'OCDE sont à ''origine de 50% des émissions de GES. Entre 1990 et 1998, les émissions ont augmenté de 4% dans les pays de l'OCDE. Selon l'OCDE, sur la période 1990-2020, l'accroissement des émissions de CO2 serait de + 38% dans les pays de l'OCDE contre + 100% hors OCDE.

En France, les émissions de CO2 ont augmenté de 7% en 2003 dans l'habitat privé et les bureaux et sont restées stables dans les transports (+ 0,1%). Entre 1990 à 2003, la progression a été de 23% dans le secteur des transports contre 14% pour l'habitat et les bureaux. (source : Mission interministérielle de l'effet de serre)



- 1985 : Convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone (Nations Unies)
- 1988 : Création du groupe Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC/PNUE)
- 1992 : Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (Rio de Janeiro), ratifiée par la France le 25 mars 1994
- 1997 : Conférence des Parties de Kyoto, Protocole de Kyoto (Nations Unies - troisième session)
- 2003 : Conférence des Parties de Milan (Nations Unies - neuvième session)


Le protocole de Kyoto est entré en vigueur le mercredi 16 février 2005.
Traité international conclu le 12 décembre 1997 à Kyoto (Japon) soumis à une procédure de ratification.
Le protocole doit être ratifié par au moins 55 pays qui représentent au moins 55% des émissions de CO2 des pays industrialisés.

- nombre de pays ayant ratifié le protocole : 184 (juin 2009)
- nombre de pays signataires ayant accepté de réduire leurs émissions : 38 pays industrialisés (pays de l'Annexe 1)

Le traité fixe un objectif de réduction des émissions de 5,2% en moyenne entre 2008 et 2012 par rapport aux niveaux de 1990 concernant 6 gaz à effet de serre dont le CO2.

Le traité prévoit différents mécanismes de flexibilité dont les permis d'émission qui permettent de vendre ou d'acheter des droits à émettre entre pays industrialisés.


En Europe, le système d'échange de permis d'émission est entré en vigueur le 1er janvier 2005.




Protocole de Kyoto


En savoir + sur le système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre




 


Rechercher
 
Newsletter
 
AGENDA
  Semaine de l'agriculture française, 13 - 24 mai 2021
National

  Quinzaine du commerce équitable, 8 - 23 mai 2021
National


- Toutes les dates


Evénements
- en France

- A l'étranger
 
CONSO RESPONSABLE
  - Tous les produits
  - Mode éthique
  - Auto : les aides
  - Acheter local
 
HABITAT ECOLOGIQUE
  - Sommaire
  - Les aides financières
 
MOBILITE URBAINE
  - Sommaire
 
ECOTOURISME
  - Sommaire
  - Voies vertes
AGIR
  - S'informer & comprendre
  - Sites d'entraide entre particuliers
 
  - Coronavirus : sites utiles pour les entreprises
 
   << Accueil





                   Qui sommes-nous ?                        About us      (c) 2004 - 2021 RSEnews        Mentions légales             Nous contacter