- En France & à l'étranger
 
 

 


   - Economie
Loi NRE, gouvernance, normes


   
- Social
Parité, prévention des risques, stress au travail



  
- Environnement
Audits énergétiques, bilans GES, déchets



 
   - Tous les secteurs
 
   - Pratiques des entreprises
 

    << Accueil

 
 
 
               
       
         
  
                 

La RSE s'invite aux prises de décision

La filière de l'événementiel fait intervenir un nombre de prestataires de services aux métiers très différents, qui doivent s'adapter à l'évolution des demandes de leurs clients. Parmi celles-ci figure la prise en compte de l'impact environnemental mais aussi social, une tendance qui varie fortement selon les entreprises clientes et le contexte économique.


Les agences d'événements en première ligne

Après la signature de la Charte
des associations professionnelles de l'événément pour le développement durable en novembre 2006, l'Anae (Association des agences de communication événementielle) a lancé en juin 2007 un éco-guide destiné aux professionnels de la filière. Décliné en fiches thématiques, il se veut avant tout un carnet de route proposant des solutions concrètes pour limiter l'impact environnemental d'un événement. Les fiches sont téléchargeables sur le site dédié (voir lien ci-dessous) et sont complétées régulièrement de manière à intégrer les bonnes pratiques.

Certaines agences en communication événementielle ont établi une charte développement durable en interne pour impliquer tous les salariés. D'autres s'engagent vis-à-vis de leurs clients.
Chaïkana a ainsi lancé, dès avril 2007, sa propre charte de l'événement durable, qui s'articule autour d'actions concrètes dans lesquelles l'agence s'engage auprès de ses clients.

Toutefois, les professionnels du secteur doivent faire face à certaines difficultés, notamment le fait qu'il n'existe pas de label pour mesurer les différents impacts d'un événement avec l'ensemble des postes à prendre en compte.
Les agences les plus impliquées ont donc mis au point leur propre outil d'évaluation avec une méthode de calcul maison ce qui peut générer des écarts importants entre deux événements de même nature.



Organisation d'événements : des choix décisifs

Le lieu est déterminant. Les émissions de CO2 liées au transport des personnes représentent une part très significative de l'impact d'un événement.
Un certain nombre de points doivent donc être étudiés en amont comme l'existence des moyens de transport collectifs, la possibilité de mettre en place une solution de covoiturage ou d'organiser les transferts par navettes.
Le fait de compenser les émissions de CO2, en particulier pour les déplacements aériens, est une décision qui permet de concrétiser l'étendue des engagements de l'entreprise.

L'autre aspect indissociable de l'organisation d'un événement est le lieu dans lequel il se déroule. Le nombre de
centres de congrès ou d'exposition construits ou rénovés en respectant les normes de haute qualité environnementale ne cesse d'augmenter. Les organisateurs d'événéments sont attentifs au fait de privilégier ces lieux, et ce d'autant plus qu'il existe un lien avec la thématique de l'événement. Ce
choix a des répercussions positives, en particulier, en termes d'image pour les entreprises clientes.

Quelques exemples de réalisations :
- le nouveau Hall 7 à Paris Nord Villepinte a été construit avec des façades bioclimatiques.
- l'amphithéâtre de Lyon, ouvert depuis juin 2006 dans le parc de la Tête d'Or, a été construit avec des capteurs solaires installés sur le toit.
- le Palais Lumière, centre de congrès à Evian, a été rénové selon les normes de haute qualité environnementale en vigueur.

Quant aux hébergements, leur localisation de même que les engagements des chaînes hôtelières dans une démarche développement durable sont des paramètres à étudier de près.
Les rapports d'activité ou/et de développement durable de même que les sites corporate déclinent la stratégie et les réalisations (recours aux énergies renouvelables, utilisation de matériaux écologiques...).

Pour ce qui concerne les éléments de décoration ou encore le choix d'un stand, il est recommandé notamment de s'adresser à des fournisseurs proposant une gamme de produits éco-conçus ou fabriqués avec des matériaux recyclables.


Comment évaluer l'intégration de la démarche RSE ?

Les professionnels de la filière événementielle ont lancé en mai 2012 un nouvel outil gratuit d'auto-diagnostic RSE en ligne. Ce dernier doit permettre
aux entreprises de la filière de mieux évaluer leurs engagements et de mettre en place un programme d'actions ciblées.

Le "Collectif pour des événements responsables" avec le soutien de l'Ademe a lancé en octobre 2009 Adere, un outil d'auto-diagnostic environnemental gratuit en ligne. Il permet d'évaluer les impacts environnementaux d'un événement et propose des pistes d'amélioration aux professionnels du secteur en fonction de la note obtenue concernant les impacts d'une manifestation.
L'outil doit être complété par un volet social.



Incentives : les équipes se mettent au vert

Après une période axée sur les sports extrêmes dans un contexte économique favorable, le bien-être et la découverte de la nature ont la préférence des entreprises. La variable prix constitue de toute évidence un critère décisif, tout comme celui des risques inhérents à la pratique de sport de compétition.

Le tour-opérateur Escursia, spécialisé sur les offres alternatives et les séjours en immersion dans la nature, confirme une évolution de la demande des entreprises pour ce type de prestations. Les séjours thématiques en rapport avec l'activité de l'entreprise connaissent un regain d'intérêt (
exemple : une entreprise du BTP qui souhaite sensibiliser une équipe aux matériaux écologiques).
Excursia s'est entouré de spécialistes pour accompagner de petits groupes sur le terrain en France comme à l'étranger et travaille en partenariat avec l'Office national des forêts et le Museum national d'histoire naturelle.
Le tour-opérateur propose systématiquement à ses clients de compenser les émissions de CO2 pour l'aérien.

Outre cette approche en immersion dans la nature, les activités classiques comme l'organisation de courses d'orientation, de circuits vélo-dégustation ou de parcours multi-activités de différents niveaux couplés à des périodes de détente sont des valeurs sûres.

Les objectifs des entreprises sont essentiellement centrés sur la motivation d'équipe et le travail de leadership.



A retenir : la norme ISO 20121 concerne l'organisation d'événements intégrant le développement durable. Elle est destinée à renforcer la transparence dans le secteur et à établir un cadre de référence. + d'infos

Voir aussi

























Secteurs : sommaire





Rechercher
 
Newsletter
 
AGENDA
  Semaine européenne de la mobilité, 16 - 22 septembre 2019
Europe


- Toutes les dates


Evénements
- en France

- A l'étranger
 
CONSO RESPONSABLE
  - Tous les produits
  - Mode éthique
  - Auto : prime à la conversion
  - Conso collaborative : les sites indispensables
 
HABITAT ECOLOGIQUE
  - Sommaire
  - Les aides financières
 
MOBILITE URBAINE
  - Sommaire
 
ECOTOURISME
  - Sommaire
  - Voies vertes
LIENS UTILES
  - Sites
 
   << Accueil





                   Qui sommes-nous ?                        About us      (c) 2004 - 2019 RSEnews        Mentions légales             Nous contacter