- En France & à l'étranger
 
 

 


   - Economie
Loi NRE, gouvernance, normes


   
- Social
Parité, prévention des risques, stress au travail



  
- Environnement
Audits énergétiques, bilans GES, déchets



 
   - Tous les secteurs
 
   - Pratiques des entreprises
 

    << Accueil

 
 
 
               
       
         
  
                 

Le transport fluvial : un mode de transport compétitif à fort potentiel

Le transport fluvial de marchandises connaît un regain d'intérêt depuis 1997. La voie d'eau est choisie par un nombre de plus en plus important d'entreprises pour des raisons économiques et environnementales. Les marges de progression sont cependant importantes.

Outre le fait de contribuer au respect de l'environnement, le transport fluvial est jugé fiable et concurrentiel. Il est appelé à jouer un rôle majeur dans l'offre multimodale, notamment avec l'ouverture du canal Nord-Seine Europe prévue à l'horizon 2020.


Quels sont les atouts du transport fluvial ?

- une meilleure prise en compte de la protection de l'environnement
Chaque tonne transférée de la route à la voie d'eau permet de diviser par 4 les émissions de CO2 (21 g CO2/t-km contre 79 g pour un poids lourd)

- la réduction des nuisances sonores, olfactives et visuelles

- la limitation des risques d'accident - en particulier pour les produits dangereux

- la réalisation d'économies d'énergie
Le transport fluvial coûte 3,7 fois moins cher que la route en termes d'équivalent pétrole à la tonne transportée.

Par ailleurs, la voie d'eau est adaptée au transport des marchandises de nature très diverses (produits agricoles, matériaux de construction, véhicules, objets encombrants...) à l'exception des produits alimentaires frais.

Un autre atout non négligeable du transport par voie d'eau est de pouvoir acheminer les marchandises plus près des lieux de consommation en limitant le recours au transport routier (exemple : produits destinés aux magasins de la grande distribution à Paris).


Comment favoriser le recours au transport fluvial ?

Les faiblesses mises en avant par les professionnels concernent la lenteur - les urgences se gèrent mieux en ayant recours au transport routier et la modernisation des infrastructures.

Pour accompagner le développement du secteur, des aides spécifiques ont été créées en France et en Europe (exemple : report modal, financement d'innovations logistiques...).

Le recours au transport fluvio-maritime combinant parcours maritime et parcours f luvial, sans transbordement dans un port maritime, fait partie des principaux enjeux pour les années à venir. Toutefois, les contraintes techniques sont encore nombreuses.

Les atouts du transport fluvio-maritime concernent les économies sur le pré et le post-acheminement routier ainsi que la réduction significative des émissions de CO2.






Utile

VNF (Voies Navigables de France) a lancé en septembre 2009 un éco-calculateur pour la voie d'eau. Il permet de comparer les résultats entre un transport par route et par la voie d'eau. accès au site

VELI (Voyage en ligne) est un nouvel outil lancé en octobre 2013 par VNF qui permet aux transporteurs de déclarer en ligne les marchandises transportées. + d'infos



Voir aussi







 

 








 

 

Secteurs : sommaire



Rechercher
 
Newsletter
 
AGENDA
  Semaine européenne de la mobilité, 16 - 22 septembre 2019
Europe


- Toutes les dates


Evénements
- en France

- A l'étranger
 
CONSO RESPONSABLE
  - Tous les produits
  - Mode éthique
  - Auto : prime à la conversion
  - Conso collaborative : les sites indispensables
 
HABITAT ECOLOGIQUE
  - Sommaire
  - Les aides financières
 
MOBILITE URBAINE
  - Sommaire
 
ECOTOURISME
  - Sommaire
  - Voies vertes
LIENS UTILES
  - Sites
 
   << Accueil





                   Qui sommes-nous ?                        About us      (c) 2004 - 2019 RSEnews        Mentions légales             Nous contacter